Des brebis et des femmes

Il y a trente ans, le métier de berger était presque exclusivement masculin. Les rares femmes qui gardaient les brebis à l’estive se comptaient sur les doigts d’une main.

17,00 

Catégorie :

Aujourd’hui en Béarn, la moitié des cabanes pastorales sont occupées par des couples ou des famille, et près d’un tiers par de vraies bergères, c’est à dire des femmes qui passent tout l’été en montagne et qui font le même travail que les hommes.
Le métier se rajeunit et s’écrit désormais au féminin.
Qu’est-ce qui motive ces femmes dont la plupart sont d’origine citadine, certaines bardées de diplômes, à embrasser cette profession ? Quelles difficultés rencontrent elles ? Comment parviennent-elles à s’installer ? Et comment sont-elles perçues dans ce milieu rural traditionnel ?

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Des brebis et des femmes”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.